#RE - Exposition collective - Natalia Abramishvili, Arina Antonova,Tatiana Boiko, Irene Venetsanou

du 15 au 17 octobre 2021

Natalia Abramishvili, Tatiana Boiko, Irene Venetsanou résidentes à la Fondation Bruckner reviennent avec une nouvelle exposition pour laquelle s'est également jointe la céramiste Arina Antonova. du 15 au 17 octobre 2021 vend.          15h - 20hsam. - dim. 11h -...
+ d’info

Anne Larouzé "La Peau est un paysage"

du 16 octobre 2021 au 26 juin 2022

Le projet La Peau est un paysage de la céramiste Anne Larouzé, initié en 2018 par un séjour d’étude au Muséum d’histoire naturelle de Marseille, puis au Muséum de Genève, a été soutenu en 2019 par la Fondation Bruckner avec l’attribution de la bourse...
+ d’info

Isabelle Wenzel, Red, Blue, Yellow, 2015, Gijs Assmann, Where We Once Were, 2021

"Distorted duets" by Taste Contemporary

du 7 au 17 octobre 2021

Taste Contemporary is proud to present Distorted Duets, a group exhibition that showcases the work of five contemporary photographers alongside sculptural works by Taste Contemporary gallery artists who work in clay and glass. Since its establishment in 2012, Taste...
+ d’info

Témoignage -

Pernelle Houriet

Février 2006, à l'ancienne fonderie de l'Avenue Cardinal-Mermillod où la Fondation Brukner était installée. C'était l'hiver, et il y faisait très froid mais nombreuses furent les rencontres chaleureuses. Micele Golia, artiste italien également résident à cette période, dresse des grands cactus en argile à chamotte (expo Storie di terra) dans l'atelier. Maude Schneider, la responsable à l'époque, me rend régulièrement visite. Je garde un très bon souvenir de chacun. Après de longs moments de cogitation, de recherches infructueuses, mes idées s'éclairent. Me voilà ignorant la température glaciale de l'atelier et concentrée à la réalisation de petits jouets minutieusement trempés dans l'émail translucide. Des coupes assemblées de joujoux, souvenirs d'enfance, s'anoblissent en porcelaine fine. Je me réjouis de présenter ma technique de la dentellière. Dans la barbotine glacée, recroquevillés mes doigts grelottent mais mes oeuvres se succèdent dans les étagères. Elles sont bientôt prêtes à bondir sous les yeux des experts.Ce fût une expérience indispensable dans ma réalisation de céramiste professionnelle. J'étais jeune et l'occasion d'occuper un espace comme celui de la fondation m'a aidé à me réaliser. Je reste éternellement reconnaissante à la chance que l'on m'y a donné, exercer mon art.